Knock Knock - Film (2015)
Knock Knock - Film (2015)

Film de Eli Roth Thriller 1 h 39 min 23 septembre 2015

Un soir d’orage, un architecte, marié et bon père de famille, resté seul pour le week-end, ouvre sa porte à 2 superbes jeunes femmes mal intentionnées…

  • Seed
  • :
  • 1043
  •  
  • Leech
  • :
  • 365

Knock Knock Film


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

En attendant " The Green Inferno " et après " Hostel 1 et 2 ", le fidèle acolyte de Tarantino, Eli Roth revient avec son nouveau film intitulé « Knock Knock ». Un film à part entière, si l’on regarde sa filmographie, il nous avait habitués à des films plus gore, pleins d’hémoglobines comme Hostel. J’aime beaucoup le travail d’Eli Roth dans sa manière de traiter les histoires, ainsi que les personnages féminins et leurs dominations sur les hommes. Dans « Knock Knock », le personnage principal incarné par le talentueux Keanu Reeves, est un père de famille resté seul pendant le weekend. Cependant, deux très belles filles « toc toc » à sa porte, d’abord dans le but de téléphoner, mais très vite s’ensuit alors un jeu de séduction que le personnage essaye tant bien que mal d’éviter et de repousser jusqu’à l’échéance ou il succombe, ou plutôt cède aux avances de ces deux jeunes femmes sournoises et malintentionnées mais terriblement sexy.

Knock Knock peut être vu comme un thriller érotique et psychologique. Eli Roth a d'ailleurs expliqué qu'il été influencé par le film "Basic Instinct" ainsi que les réalisateurs David Lynch et Alfred Hitchock pour écrire ce film. Que feriez-vous si la tentation se présentait sur votre palier ? « Que se passe-t-il lorsque son propre univers le plus intime se retrouve contrôlé par une force extérieure et que tout ce qu'on a construit se met à s'écrouler ? » La question que pose Eli Roth dans son film montre que peu importe le statut d’un homme, sa situation amoureuse et son amour pour sa famille, il cède, comme le répète souvent ces deux jeunes femmes. Ces deux antagonistes ont pour but de séduire, de corrompre pour ensuite mieux contrôler leur sujet, afin d'avoir le pouvoir sur lui et de jouer avec jusqu’à l’épuisement. Les actrices Lorenza Izzo (la femme d’Eli Roth) et Ana de Armas incarnent brillamment ces deux tentatrices aux bords de l’aliénation qui vont faire endurer des supplices physiques et psychologiques au personnage de Keanu Reeves.

Le réalisateur va assimiler le thriller à un humour malsain, l’effet rechercher est à moitié réussi. Malheureusement, Eli Roth ne va pas au bout de ses idées et se perd dans certains clichés propres aux huit clos sur la captivité. Le film s’égare et échoue sur un final décevant qui n’est pas à la hauteur des attentes qu’avait instauré le film. Knock Knock reste un bon huit clos psychologique, très bien orchestré par un Eli Roth qui change son genre de prédilection tout en continuant d’attirer mon attention sur chacun de ses films. Un réalisateur à part entière, s’efforçant de renouveler les genres qu’il aborde.