En taule : mode d'emploi - Film (2015)
En taule : mode d'emploi - Film (2015)

Film de Etan Cohen Comédie 1 h 40 min 27 mars 2015

Un millionnaire est accusé d'un crime dont il est innocent. Il demande au type qui lave sa voiture des conseils pour survivre en prison.

  • Seed
  • :
  • 906
  •  
  • Leech
  • :
  • 317

En taule : mode d'emploi Film


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Bon déjà, on va commencer par un truc, ce sera fait : c'est quoi ce titre en français ? Non mais sérieusement ? "Get Hard", ça montrait bien l'esprit un peu allumé, qui se veut badass mais qui tombe dans le cliché, ça donnait le ton du film. "En Taule : mode d'emploi", ça me fait juste penser à une stratégie qui essaierait de rapproche ce film de "En cloque : mode d'emploi", succès comique qui n'a pourtant absolument rien à voir avec celui-ci.

Ce souci évacué, intéressons nous au film ! Alors "Get Hard" a en tête d'affiche 2 stars de l'humour US aux styles bien différents :

Will Ferrell : star depuis un long moment outre atlantique, il ne commence à se faire une réputation en France que depuis quelques années. Un peu loufoque, il joue très souvent les blancs à côté de la plaque et très sûrs d'eux. Kevin Hart : il axe son jeu plus sur le physique. Il est très dans le slapstick et joue beaucoup de sa petite taille. Un humour assez urbain, plutôt black comedy mais qui a su l'ouvrir au grand public.

Vous conviendrez donc que le style d'humour de ces deux acteurs n'était pas forcément évident à mélanger. Pourtant, les scénaristes (Adam McKay, Etan Cohen, Jay Martel et Ian Roberts) ont réussi à gérer les deux acteurs et à mixer leurs univers pour en faire un choc de cultures. D'un côté on a donc Will Ferrell en financier un peu naïf et complétement stéréotypé et de l'autre, on a Kevin Hart en père de famille voulant faire sortir sa famille de son quartier mal famé. Et les deux savent interagir sans que l'univers de l'un ne prenne le pas sur l'autre. Ce n'était pas gagné donc le fait que le pari soit réussi méritait d'être souligné.

Une autre chose qui mérite d'être soulignée, c'est la performance surprise de T.I.. Je ne connais que peu le rappeur (une ou deux chansons en fait) et je ne l'avais jamais vu dans un film. C'est pourquoi j'ai été surpris : c'est lui qui livre la meilleure performance du film ! Rien que pour ses scènes, le film vaut la peine d'être vu. Il y joue avec délice un gangster américain dans le genre "Boy'z n the Hood" (qui est d'ailleurs cité plusieurs fois). J'ai été agréablement surpris !

Quant à la réalisation, elle est nerveuse. C'est à la fois un plus et un moins. C'est un plus parce que ça permet d'y mettre un bon rythme histoire de ne pas s'ennuyer et de changer régulièrement de décors et d'univers : on passe d'un quartier pauvre afro-américain à un QG de bikers suprémacistes blancs par exemple. C'est un plus aussi car ça donne un dynamisme, un côté résolument moderne et ça fout la pêche. Mais c'est aussi un moins parce que cela fatigue à certains moments. C'est le problème de l'humour de Kevin Hart : il peut être très drôle mais à force de gesticulations, s'il n'y a pas des moments pour respirer et se calmer à intervalle régulier alors cet humour peut vite énerver. Or, ici, ces moments de pause, de baisse de régime pour se reposer un peu, ne sont pas suffisamment nombreux et on risque l'exaspération. Je suis convaincu que si le film avait su aménager plus de moments de respiration, il aurait pu être bien meilleur !

Dommage. Toutefois, on va mettre ça sur le compte de la jeunesse : il s'agit de la première réalisation d'Etan Cohen, scénariste de la très bonne surprise "Idiocracy", de "Tonnerre sous les tropiques", "Madagascar 2" et "Men in Black III". Je pense qu'il faut le suivre si on accroche à ce type d'humour, il peut nous réserver encore de bonnes surprises. En tout cas, il y a un potentiel !